Menu
Actualités

Actualités (200)

 

Voici les actualités des activités récentes de l’École de Maintien de la Paix. Cette page étant mise à jour régulièrement, vous pouvez utiliser la fonction "Flux RSS" en bas de page pour recevoir automatiquement les dernières nouvelles.

Bonne lecture !

 

 

RSS Japon 02-17

Le 8 mai 2017 a commencé un stage RSS, Réforme du Secteur de Sécurité, financé par la Japon, où sont regroupés beaucoup d'acteurs de la crise malienne, mais pas seulement.

L'école, grâce au Japon, offre ainsi un terrain neutre et académique pour permettre à ces derniers de discuter, échanger leurs points de vues et surtout débattre de la situation actuelle du pays, dans des débats parfois houleux.

Souhaitons que ces efforts participent à la re-construction de la paix dans le pays!

Traditionnelle photo de famille

 

Read more...

Où en est le partenariat EMP-UNITAR?

Le projet UNITAR est le fruit d’une coopération entre l’Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche (UNITAR) et la Coopération Allemande, dont la mise en œuvre est assurée par l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin BEYE de Bamako (EMP-ABB).

L’objectif du projet est d’assurer la formation de pré-déploiement des Unités de Police Constitués (UPC), qui doivent être déployées au Mali, dans le cadre de la MINUSMA. La mise en œuvre du projet a donné lieu à la sélection des formateurs maliens, qui ont suivi un premier ToT, courant octobre 2016.


A la suite du premier ToT, deux (02)  premiers pays contributeurs ont bénéficié de l’expertise du projet. Il s’agit du Bénin et du Sénégal. En ce qui concerne la FPU du Bénin, les éléments qui ont été formés à l’Ecole Nationale de Gendarmerie de Porto Novo sont présentement déployés dans la région de Kidal. Quant-aux Sénégalais, ils sont en attente d’être déployés au Mali courant juillet 2017, pour  assurer la relève des deux UPC Sénégalaises actuellement en mission au sein de la composante Police de la MINUSMA. 


A la suite de la formation théorique dispensée dans les deux (02) pays, la nécessité d’une formation pratique s’est faite sentir pour une meilleure maîtrise du terrain. Cette autre formation prend  en compte la maîtrise des techniques de maniement des armes et la progression tactique sur le terrain.  Le second  ToT, en cours a été organisé pour la période allant du 02 au 19 mai pour combler, le départ de certains formateurs. Il porte principalement sur des généralités sur le maintien de la paix des Nations Unies, les principes régissant les UPC dans une opération de maintien de paix, la gestion du stress, les mesures de protection personnelle et la visite des unités FPU de la MINUSMA, sans oublier la pédagogie des adultes, le rôle du formateur, la formation axée sur le résultat etc.....
Les coordinateurs du projet sont en discussion avancée avec le Burkina Faso et le Togo pour planifier les prochaines sessions de formation à l'extérieur de l'EMP.

                

                              Exercices dans les bâtiments et en extérieurs

 

Read more...

En mai, fais ce qu'il te plaît!

Le mois de mai commence fort à  l'EMP, avec la poursuite d'un stage de 8 semaines  ToT-Unitar qui s'achèvera le 12 mai, et le début de quatre stages :

- Stage DDR, au profit de l'Armée de Terre des FAMA qui envoie 26 officiers supérieurs,  du mardi 02 mai au 07 mai,

- Stage DDR-RSS, pour la Minusma du 02  au 06 mai;

- Stage PC BAT 02-17, financé par le royaume des Pays-Bas,  du 02 au 19 mai au profit d'unités de la CEDEAO devant se déployer dans le cadre de la Force Africaine en Attente en 2018,

- Stage ToT unitar EMP du 02 au 19 mai.

 

 

 

Ouverture des trois stages 

 

Remise de la photo du stage DDR au profit de l'Armée de Terre

Read more...

L'Ecole Miliatire d'Administration de Koulikoro et l'EMP.

L’enseignement de l’Ecole Militaire d’Administration est orientée dans des domaines « métiers », ciblés sur la trésorerie, la finance, la comptabilité privée, les droits individuels (solde, frais de déplacement, pensions), les droits collectifs (gestion de matériels, des ordinaires et des organismes d’intérêt public), la correspondance militaire et les techniques d’expression orales, l’ensemble de ces matières associant par ailleurs l’informatique de gestion.

 

Toutefois des liens anciens et profonds existent avec l'EMP. Un module « logistique opérationnelle » est ainsi dispensé par l’Ecole de maintien de la Paix (EMP) de Bamako, depuis 2014, permettant aux officiers de l’EMA d’être formés aux opérations onusiennes et d’occuper, à terme, des postes d’administrateurs en OPEX (type « J8 »). Ce module comprend notamment une formation en « Connaissances fondamentales des opérations de soutien de la paix », laquelle s’est dernièrement déroulée du 10 au 14 avril 2017 sur le site de l’EMP (voir un post précédent). Elle a permis ainsi aux officiers de la 19ème promotion de l’EMA, provenant de 14 nationalités différentes, de mieux appréhender des concepts aussi variés que la préservation des droits de l’homme, la protection des personnes vulnérables (enfants et femmes), le respect des règles de DIH, l’éthique et la déontologie de l’officier, mais également le souci de respecter les termes du mandat sous lequel s’exercent les opérations de soutien à la paix. Ces thématiques guideront sans nul doute l’officier de l’EMA dans ses missions opérationnelles de futur administrateur, mais également en tant qu’agent de la paix au sein d’un continent souvent bousculé.

A travers ses formations, l’EMA est plus que jamais associée à l’architecture africaine de paix et de sécurité et est une école partenaire de l'EMP

 

Read more...

Stage COE 1-17

Du 24 au 27 avril dernier, l'EMPABB a organisé conjointement avec OMP SOLUTION  un stage COE (Contingent Owned Equipement ou Équipement des Contingents de Maintien de la paix)

 

Le but du stage est de donner aux militaires, policiers et civils du domaine de la gestion du matériel, les connaissances leur permettant de mieux comprendre les conditions et le processus de remboursement des matériels appartenant à leur pays et de les outiller davantage aux méthodes de négociation d’un mémorandum d’entente(MOU).

L’essentiel de la formation s’articule autour de points suivants:

   - Environnement des missions: organisation générale des Nations Unies; introduction aux OSP;  la mission permanente et les responsabilités du conseiller militaire, Organisation logistique du QG de la mission, défis logistiques des Etats Africains, Procédure de vérification, Facteur de mission.
   -  Organisation du soutien: soutien autonome,  Matériel majeur, personnel;  soutien sanitaire, lettre d’attribution, et Mémorandum d’accord, changement dune organisation a une autre, la section de contrôle du mouvement du DAM, perte et détérioration.
  -   Mise en situation: le MIRABILIA, et Bambari
  - Exercices et étude de cas: « Exercice en cours la Mission », Matériel majeur, Police militaire, Préparation de la négociation du MOU  en salle.

Ce stage a été l'occasion d'un fructueux partenariat et partage de savoirs-faire, tant pour l'EMP que OMP Solution.

Exercices pratiques

Exercices pratiques

Clôture du stage

Les Instructeurs, lors de la cérémonie de clôture.

Read more...

Cloture des stages CONFOND 1, CONFOND EMA et JT 1

Sous la direction de Mr Patern, directeur de stage, et avec l'appui de plusieurs instructeurs temporaires, s'est tenu pendant une semaine le premier stage CONFOND1 - 17 (Connaissance Fondamentales). Ce stage a accueilli 25 stagiaires de 14 pays différents.

 En parallèle, était conduit, par Mr Garin, un stage de Justice Transitionnelle JT-1-17.

Ces deux stages ont été financés par l'Allemagne.

Tous les stagiaires se sont retrouvés pour la cérémonie de clôture avec les stagiaires d'un troisième stage, encore de Connaissance Fondamentales, réalisés au profit des élèves de l'EMA de Koulikoro. Cette cérémonie, présidée par le Directeur des Études Adjoint, le colonel Issa, s'est tenue à l'EMP en présence du Directeur des études de l'EMA, le LCL JOSEPH.

 

 

 

 

Read more...

Table ronde sur la sécurité au Sahel

Le Centre d'analyse et de Recherche de l'espace saharo-sahélien et la Fondation K.Adenauer, ont organisé une table ronde le 13 avril dernier sur la sécurité dans l'espace sahélien.

Le titre était: Les Défis sécuritaires au Sahel

Après une ouverture des débats faite en présence du général Moussa Sinko COULIBALY, Directeur Général de l'école, le groupe d'experts réunis au Centre d'Analyse et de Recherche de l'École de Maintien de la Paix à Bamako a commencé à échanger.

Les représentants du groupe « Les jeunes du G5 Sahel », le Chef du bureau de l'administration de transition à Kidal, la Directrice de la Fondation Konrad Adenauer à Bamako et les représentants de l'EMPABB ont ainsi discuté sur les diverses façons d'organiser conjointement une future conférence. Lors de cette conférence, les représentants de la société civile, de la police, de l'armée, mais aussi de l'ONU et des agences humanitaires pourront décrire leur vie quotidienne dans les différentes régions du Sahel et puis étudier ensemble comment développer les possibilités de coopération, pour créer une compréhension mutuelle de la situation et pour améliorer la sécurité et les conditions de vie au Sahel.

Ouverture des débats en présence du DG

le Docteur Issa, directeur du Centre de Recherche présente son centre.

 

Read more...

Forces de sécurité - liberté d'expression et sécurité des journalistes

Du 28 au 30 mars s'est tenue à l'EMP une formation de 26 formateurs (ToT) au profit du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, de l'École de Maintien de la Paix (EMP) et des professionnels des médias.

L'objectif de la formation était de renforcer les compétences des pédagogues pour former les forces de sécurité maliennes sur la manière de garantir les droits des citoyens à la liberté d'expression et à l'accès à l'information et à assurer la sécurité des journalistes dans le pays.

Cette formation de trois jours s’est tenue après quatre formations précédentes des forces de sécurité maliennes sur la liberté d'expression et la sécurité des journalistes qui ont eu lieu en juin et novembre 2016. Elle a été réalisée à partir d'un programme de l'UNESCO sur le maintien de l’ordre et respect de la liberté d’expression et en partenariat avec le Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (UNOWAS), le Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) et l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

 

La formation s'est achevée par une réunion technique entre l'UNESCO, les représentants du HCDH, des pédagogues du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, et des pédagogues de l'École de maintien de la paix. Le résultat principal de la réunion a été l'adoption officielle par l'École de maintien de la paix et par le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile du manuel de formation produit par l'UNESCO sur le Maintien de l’ordre et respect de la liberté d’expression.

Remercions donc l'UNESCO pour son appui et pour cette nouvelle formation que l'EMP va pouvoir mettre dans son catalogue de stages.

 

 

Lien (pour avoir des photos du stage)

Read more...

Ouvertures des stages GPC 1-17 NLD » et « DDR 2-17 NLD

 

Alors qu'une équipe mobile de l'école a été envoyée sur Koulikoro pour faire un stage Connaissances fondamentales, le lundi 27 mars dernier ont commencé deux stages à l'EMP pour une durée de quinze jours : Genre Post Conflit 1- 17 et  Désarmement, Démobilisation, Réintégration 2- 17.

Ces deux stages sont financés par le Royaume des Pays Bas.


Photo de famille GPC1

Photo de famille DDR 2

 

Read more...

10 ans déjà!

Le samedi 25 mars dernier, l’École de Maintien de la Paix Alioune Blondin Beye a fêté ses dix ans d’existence, sous son statut d'école internationale de droit malien.

C'est l'occasion de rappeler un peu les origines de l'EMP.

Dans les années 1990, le concept RECAMP,  qui visait et vise encore à contribuer au renforcement des capacités militaires des pays africains afin de leur permettre, s ’ils le désirent, de concevoir et de mener des opérations de paix sur leur continent, a abouti à la création d'une certain nombre d'écoles militaires en Afrique, grâce à des conventions bilatérales entre la France et le pays hôte. Ces écoles ont immédiatement cherché à rayonner au delà de leurs frontières en proposant leurs formations à tous les pays voisins. On les appelle des ENVR :  écoles nationales à vocation régionale.

L'EMP est née en 1999 d'un partenariat initial entre la Côte d'Ivoire et la France. Elle s'est d'abord installée à Zambakro, au centre du pays. Elle y a formé plus de 600 stagiaires, principalement comme officiers d'état-major de brigade ou de bataillon et comme observateurs militaires. Avec la crise ivoirienne, le partenariat bilatéral a cessé.

Site de l'EMP en Côte d'Ivoire 1999

Après seulement six mois d'interruption d'activité, l'EMP a pu reprendre son instruction au camp de Koulikoro, à 60 km au nord-est de Bamako. Elle a rejoint la capitale malienne le 26 mars 2007, dans les installations modernes que nous connaissons aujourd’hui. C'est à cette occasion que l'école a changé de statut, passant de celui d'ENVR au statut d'école internationale de droit malien, placée sous la tutelle du ministre de la Défense et des Anciens Combattants malien. En effet de nombreux partenaires sont venus rejoindre le Mali et la France dans l'aventure:  Pays-Bas, Allemagne, Canada, Suisse, Royaume-Uni, Danemark, États-Unis; auxquels se sont ajoutés par la suite l'Argentine, le Japon.
2016 a été l'occasion d'un record pour l'école, qui, malgré ses infrastructures d'accueil qui deviennent trop petites, a réussi à former 2580 stagiaires!

Ce 10ème anniversaire a été l'occasion de faire un bilan afin de mieux se projeter dans l'avenir.

Depuis sa création, l'école a donc formé plus de 12500 stagiaires en Afrique, en Asie et en Europe. Ses stages, initialement militaires, se sont étoffés pour couvrir tout le spectre d'une opération de maintien de la Paix sous l'égide de l'ONU, de l'UA ou d'une organisation sous régionale. Ainsi ont été créé des stages pour les forces de sécurité, la police et la gendarmerie, des stages à dominante civile mais qui intéressent en fait toutes les composantes, militaire, police et civile, car leurs thématiques sont transverses.


L'École est donc ancienne mais dynamique. C'est un centre d’excellence panafricain, qui offre une approche intégrée des formations pour la résolution des crises. C'est une école qui s’inscrit au cœur des besoins des États africains: en étant au service de la paix, en étant un outil idéal pour renforcer les capacités des États pour leur sécurité, pour leur défense; en facilitant et appuyant les transitions démocratiques après une crise.
L'EMP crée des stages adaptés aux besoins identifiés sur le terrain: "Gestion des Risques de Catastrophes", "Droits et Protection de l’Enfance", "Justice Transitionnelle",  "Appui Électoral et Opération de Soutien à la Paix".

L'EMP est une école résolument tournée vers l'avenir; elle cherche à développer des partenariat pour répondre aux besoins du terrain, par exemple avec l'UNESCO pour la création d'un stage "Maintien de l’ordre et respect de la liberté d’expression", avec les Forces armées suédoises pour la création d'un stage "Relations civilo-militaires" (Civilian Military Relationship), avec le bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest, pour un stage "Médiation et Prévention des crises"...

Les formations de l'EMP s’appuient sur la doctrine de l’ONU, dont nous cherchons à obtenir la labellisation. L’école répond à un besoin mais, faute de moyen et de bailleurs, elle ne répond seulement qu'à 25% de la demande de formation. Cet anniversaire a été l'occasion d'un appel à rejoindre l’EMP pour participer à l’effort de paix sur le continent africain.

Les cérémonies du 10ème anniversaire en présence de nombreux ambassadeurs et de plusieurs ministres maliens ont vu l’inauguration officielle du nouveau Centre d’Analyse et de Recherche de l’Espace sahélo-saharien MODIBO GOITA et une conférence avec les interventions des présidents des Commission Nationale DDR, et Intégration et Réforme du Secteur de la Sécurité.

 

Ce fut l'occasion de mettre à l'honneur les familles BEYE et GOITA.

Le DG accueille la famille GOITA

Le DG accueille la famille BEYE

interventions des présidents des Commission Nationale DDR, et Intégration et Réforme du Secteur de la Sécurité.

La fin des interventions a vu l’école honorer ses deux premiers chefs: le général de Division Soulemane YACOUBA SIDIBE et le général de Division Mahamane TOURE, à qui ont été remis un souvenir .

Les Directeurs généraux de l'EMP

Allocution du général de Brigade Moussa Sinko COULIBALY, Directeur Général de l'EMP lors de l'inauguration du Centre de Recherche

Mesdames BEYE et GOITA

 

Read more...
Subscribe to this RSS feed